Les investissements directs etrangers en Roumanie

Trimis la data: 2006-09-14 Materia: Economie Nivel: Facultate Pagini: 15 Nota: / 10 Downloads: 543
Autor: Ioana Alevra Dimensiune: 115kb Voturi: Tipul fisierelor: doc Acorda si tu o nota acestui referat: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
vezi mai multe detalii vezi mai putine detalii
Raporteaza o eroare
Les investissements directs etrangers en Roumanie
Le phénomène de la mondialisation est basé sur les échanges entre les divers acteurs économiques qui dépassent les frontières nationales. Ces échanges sont le fruit des entreprises qui élargissent les espaces de production et de commercialisation de leurs biens et services, pour accroître leurs capitaux.

Les investissements directs etrangers en Roumanie
L’ouverture des économies est basée sur l’intégration à des systèmes productifs dans la division internationale du travail, la tendance étant que chaque étape du processus de production soit réalisée dans les pays qui offre le meilleur environnement en terme de coût de production et compétences de la main d’œuvre.

Les investissements directs etrangers en Roumanie
La notion d’investissement représente des dépenses effectuées par des individus (personnes physiques), des entreprises (sociétés qui acquièrent des droits de propriété pour un capital existant) ou des entités publiques qui ont pour but l’augmentation de leur capital, et représente une condition nécessaire au développement et à la croissance économique. Quand les investissements ne sont pas financés par les efforts propres de l’agent économique, celui-ci peut être soutenu par les économies des autres acteurs, donc au niveau mondial l’augmentation de la formation du capital peut être financé par une réallocation du revenu dans le cadre du marché mondial, par des capitaux privés ou gouvernementaux.

Les investissements directs etrangers en Roumanie
Le concept d’investissements directs étrangers (IDE) répresente un engagement de capitaux a long terme par lequel un investisseur basé dans un pays (investisseur étranger direct ou société mère) exerce des activités durables (comme acheter des parts de capitaux d’une entreprise etc.) dans un pays étranger avec l'intention de les gérer. Cette participation doit être supérieure a 10% pour qu’on considère qu’on a affaire à un IDE.

Les investissements directs etrangers en Roumanie
1.1.Les formes des investissements directs étrangers :
• Fonds propres – ensemble des capitaux appartenant à l'entreprise (capital actions, réserves) et qui ne sont pas empruntés.
• Les revenus réinvestis
• Les prêts intragroupes

Les investissements directs etrangers en Roumanie
L'ouverture des économies nationales dans le cadre de la libéralisation des échanges se traduit par une décentralisation de l’état, et donc – une perte du pouvoir de celui-ci. Est ce que l’internationalisation des entreprises représente un facteur bénéfique pour l’économie d’un pays ? D’une part oui car elle génère du capital étranger et pousse les exportations, mais d’autre part la délocalisation pose des problèmes tels que le chômage dans le pays d’origine des IDE. Que fait-on avec le pouvoir de l’état ? De plus en plus de sociétés publiques, notamment dans des secteurs stratégiques comme l’énergie sont en voie de privatisation, comme c’est le cas dans les PECO. Le sujet fait la une de beaucoup de débats en France et dans le monde entier, mais pour l’instant on ne peut pas donner un avis très clair sur l’autonomie des économies nationales.

Les investissements directs etrangers en Roumanie
Les principaux bénéficiaires d’investissements directs sont les pays en voie de développement à cause des structures économiques qui permettent aux sociétés étrangères de générer plus de profit grâce aux coûts de production moins élevés. Ainsi, au niveau mondial entre 1980 et 1999, la part des IDE dans le PIB est passée de 6% à 17,3 %, de 4,7 % à 14,5 % pour les pays développés et de 10,2 % à 28 % pour les pays en développement. Donc on remarque une croissance de 17,8% dans les pays en voie de développement contre 10,2% pour les pays développés. La part des IDE dans le PIB des pays en voie de développement est de presque un tiers. Cette croissance s’est moins manifestée pendant les années 80 à cause des politiques restrictives du communisme, mais après la chute du Mur du Berlin (années 90) on a connu une hausse du flux d’investissement étranger vers ces pays. Pour la seule période 1994 - 1999, 31,1 % des flux d’IDE sont allés vers les pays en voie de développement (PED), contre 24,6 % pendant les cinq années précédentes. Par contre, l’Afrique, dans son ensemble, a reçu à peine 1,3 %, soit moins qu’entre 1988 et 1993 (1,8 %).

Les investissements directs etrangers en Roumanie
Pendant l’année 2003 les investissements étrangers ont baissé drastiquement à cause des tensions politiques et économiques au niveau international qui ont crée un environnement de risque pour les investisseurs, et ceux-ci ont préféré consolider leurs acquisitions plutôt que d’en effectuer de nouvelles. Ainsi, selon une étude publiée par l’OCDE en 2004 les investissements directs étrangers sur le plan mondial ont diminué de 28% en 2003, pour arriver à 384 milliards USD contre 535 milliards en 2002 et 662 milliards en 2001. Pendant l’année 2003, la Chine a dépassé les USA en terme d’IDE de provenance des pays de l’OCDE et du reste du monde avec 53 milliards USD contre 40 milliards USD.

Les investissements directs etrangers en Roumanie
Pour l’Europe, les entrées d’IDE ont diminué de 23 %, à un degré variable selon le pays :
• En France les entreprises étrangères y ont investi 47 milliards USD, trois fois plus qu’en Allemagne et qu’au Royaume Uni ;
• Les investissements directs étrangers au Royaume-Uni ont quasiment diminué de moitié en 2003 - les entrées n’ont atteint que 14.6 milliards USD, contre 27.8 milliards en 2002 ;
• Les entrées d’IDE en Allemagne ont chuté de 64% à 12 milliards USD, contre 45 milliards en 2002.
• En Europe Centrale les IDE ont connu une baisse spectaculaire. En République de Slovaquie, les IDE ont chuté de 85 % pour revenir à 0.6 milliard USD en 2003, contre 4.1 milliards en 2002. En République Tchèque la baisse a été de 70 %, les entrées d’IDE passant de 8.5 milliards USD en 2002 à 2.6 milliards. Ces baisses tiennent en partie aux projets d’investissements en 2002 dans l’industrie de l’automobile en République slovaque et dans l’industrie de l’énergie en République tchèque.
1.2. Les investissements directs étrangers se réalisent par trois modalités :

Les investissements directs etrangers en Roumanie
a) les fusions – c'est-à-dire une union entre deux sociétés qui donnent naissance à une nouvelle entité qui acquiert l'actif et prend en charge le passif des entreprises regroupées, soit à l'absorption d'une ou plusieurs entreprises par une entreprise existante.
b) acquisitions – basées sur des dépenses effectuée par une société en vue d'acquérir, de construire, de développer, de mettre en valeur ou d'améliorer une immobilisation qui lui procurera des avantages au cours d'un certain nombre d'exercices
c) implantations directes sur les principaux marchés internationaux.

Les principaux acteurs des échanges internationaux et en même temps, le moteur des IDE sont les sociétés transnationales (STN).
Le développement des sociétés transnationales est basé sur les effets conjugués de plusieurs facteurs comme :
- La libéralisation de l’économie mondiale : le terme de libéralisation désigne ici l’ouverture croissante des marchés nationaux et l’autorisation de tous les types d’IDE .
- La rapidité des progrès techniques : cette accélération se traduisant pour les entreprises par une augmentation générale des risques et des coûts, il devient vital pour celles-ci de pouvoir vendre sur tous les marchés du monde afin de mieux répartir ces risques et ces coûts.
- L’intensification de la concurrence : (qui repose en partie sur la combinaison des deux autres phénomènes) les entreprises sont à la recherche d’une plus grande efficience de leurs systèmes productifs ce qui les poussent à investir de nouveaux marchés étrangers et à délocaliser une partie de leurs activités afin de réduire leurs coûts de production.

Nota explicativa
Referatele si lucrarile oferite de Referate.ro au scop educativ si orientativ pentru cercetare academica.

Iti recomandam ca referatele pe care le downloadezi de pe site sa le utilizezi doar ca sursa de inspiratie sau ca resurse educationale pentru conceperea unui referat nou, propriu si original.

Referat.ro te invata cum sa faci o lucrare de nota 10!
Linkuri utile
Programeaza-te online la salonul favorit Descarca gratuit aplicatiile pentru iOS si Android Filmulete haioase Filme, poante si cele mai tari faze Jocuri Cele mai tari jocuri de pe net Referate scoala Resurse, lucrari, referate materiale pentru lucrari de nota 10
Toate imaginile, textele sau alte materiale prezentate pe site sunt proprietatea referat.ro fiind interzisa reproducerea integrala sau partiala a continutului acestui site pe alte siteuri sau in orice alta forma fara acordul scris al referat.ro. Va rugam sa consultati Termenii si conditiile de utilizare a site-ului. Informati-va despre Politica de confidentialitate. Daca aveti intrebari sau sugestii care pot ajuta la dezvoltarea site-ului va rugam sa ne scrieti la adresa webmaster@referat.ro.
Confidentialitatea ta este importanta pentru noi

Referat.ro utilizeaza fisiere de tip cookie pentru a personaliza si imbunatati experienta ta pe Website-ul nostru. Te informam ca ne-am actualizat politica de confidentialitate pentru a integra cele mai recente modificari privind protectia persoanelor fizice in ceea ce priveste prelucrarea datelor cu caracter personal. Inainte de a continua navigarea pe Website-ul nostru te rugam sa aloci timpul necesar pentru a citi si intelege continutul Politicii de Cookie. Prin continuarea navigarii pe Website-ul nostru confirmi acceptarea utilizarii fisierelor de tip cookie conform Politicii de Cookie. Nu uita totusi ca poti modifica in orice moment setarile acestor fisiere cookie urmarind instructiunile din Politica de Cookie.


Politica de Cookie
Am inteles